Lifestyle

J’ai testé… La monodiète

Il y a quelques temps, je suis allée voir une naturopathe pour être conseillée sur divers points et notamment sur la démarche à suivre pour faire la peau à mes satanées migraines !

Selon elle, mes soucis de migraine devaient, du moins en partie, venir de mon foie. En effet, le foie est un organe émonctoire qui va traiter un peu les cochoneries de l’organisme. Mais quand il est saturé, il ne peut plus traiter toutes les toxines qui s’accumulent et finissent par ressortir d’une façon ou d’une autre : des migraines, des petits boutons et autres joyeusetés.

La première chose à faire était donc de le détoxifier.

.

La détox, tout le monde en a déjà entendu parler. Généralement, après les fêtes de fin d’année, on a envie de commencer la nouvelle année du bon pied, et on voit fleurir un peu partout dans les magazines des articles traitant du sujet, sans forcément savoir de quoi ils parlent.

Dans mon cas, le but n’est pas de corriger les excès des fêtes, c’est pas vraiment la saison mais de nettoyer mon organisme et plus particulièrement mon foie. Et pour ce faire, ma naturopathe m’a conseillé de commencer par une monodiète de trois jours (ou deux si c’est trop dur) pour purifier mon organisme et repartir sur des bases saines. En mangeant un seul et unique aliment, le système digestif va se mettre au repos étant donné qu’il n’aura qu’un aliment à digérer. L’organisme pourra alors en profiter pour se désintoxiquer en profondeur.

 J'ai testé la monodiète - pomme

.

Remarque : je n’ai pas la moindre formation en médecine ou en diététique. J’ai écrit cet article pour vous faire un retour sur mon expérience et ce que ça m’a apporté. Cet article n’a pas pour but de vous inciter à reproduire la même chose. Chacun étant différent, il est important de bien se renseigner avant de se lancer.

.

La monodiète, qu’est-ce que c’est ?

La monodiète consiste à ne manger qu’un seul aliment pendant une courte période donnée, sans limite de quantité.

Il existe plusieurs manières de procéder : une journée complète par semaine pendant un mois ou trois jours complets d’affilés.

Attention, la monodiète n’est pas le nouveau régime à la mode et ne sert pas à perdre du poids! Une fois la diète terminée, il faut veiller à reprendre une alimentation normale progressivement en évitant les protéines animales et les légumineuses dans les deux à trois jours qui suivent.

Il est important de préciser qu’on ne fait pas de monodiète dans le but de maigrir. Effectivement on perd du poids mais c’est pas le but et surtout, on risque fort de les reprendre en même temps qu’on va recommencer une alimentation normale.

En plus de ça, lors de la monodiète, il faut éviter de faire du sport ou alors de manière très modérée et surtout bien s’hydrater : eau, thé vert et infusion seront vos meilleurs amis !

.

Qu’est ce qu’on mange ?

En général, quand on parle de monodiète, on pense aux pommes. Tout simplement parce que c’est le plus facile à suivre à n’importe quel moment de l’année. On trouve des pommes sur nos étals tout au long de l’année, et on peut varier le type de pommes à consommer. Et on peut aussi les manger nature, en compote (sans sucre !) ou cuites au four !

Mais aucune obligation de s’en tenir aux pommes, on peut choisir un autre aliment sans problème. Alors non le chocolat n’est pas une option envisageable, mais on peut choisir :

  • Le riz, si on a peur d’avoir faim
  • La carotte (en plus elle rend aimable !)
  • Le raisin…

Pour moi, et selon ses indications, ça sera une monodiète de 3 jours : jour 1 : pommes, jour 2 : riz et jour 3 : pommes ou carottes

J'ai testé la monodiète - pomme

.

Dans les faits, ça s’est passé comment ?

Alors concrètement ça a commencé avec des remarques ! « Pfff, vous les filles, vous vous infligez de ces trucs… », « Tu vas mettre ta santé en danger », « Tu vas mourir de faim », « Tu vas être carencée… »

Alors non, c’est pas pour rentrer dans mon bikini que je fais ça, et aucun risque d’être carencée ou de mourir de faim en trois jours ! Voilà, tout le monde est rassuré ? On peut y aller ? So, let’s go !

.

Premier jour :

Le premier jour est le jour des pommes ! Super j’adore ça ! Easy je vous dit !! (Ohhlala malheureuse si tu savais…)

Au petit dej, c’est parti, mon citron pressé dans un verre d’eau, mon thé vert et ma petite pomme. Bien juteuse, parfaite pour bien démarrer la journée.

Évidemment, à la pause à 10h30, j’ai faim. Pas de soucis, j’ai mon tote bag rempli de pommes avec moi, je vais survivre. Hop ma deuxième pomme de la journée.

A midi, ça se complique. Regard étonné de mes collègues et pas mal de questions. J’explique, ils rigolent. Mais ça va encore.

L’après-midi c’est dur. Un mal de tête qui commence (ma naturo m’avait prévenu que ça risquait d’arriver). Pas vraiment faim mais un peu nauséeuse, et petit coup de mou quand même. L’heure de gouter arrive enfin, avec ma 5ème pomme qui commence à avoir du mal à passer. J’en ai marre des pommes !!! En rentrant chez moi après une heure de route, grosse grosse fatigue. Je tiens bon, j’avale ma pomme et je file me coucher avec les poules.

Mais ça y est le premier jour est passé ! Et j’ai survécu !

.

.

Deuxième jour

Après une bonne nuit bien réparatrice, j’attaque de bonne heure et de bonne humeur le jour du riz. Bon la bonne humeur est vite passée, le riz complet avec mon thé le matin c’est pas top.

A 10h, mon thé vert à la main je regarde mes collègues engloutir les croissants apportés pour fêter un nouvel embauché. Ca sent tellement bon, j’ai envie de pleurer !! Par contre aucune faim de toute la matinée

Le midi, après une mini séance de yoga pour me détendre un peu, j’avale mon riz en lorgnant sur les petits plats de mes collègues. Du riz complet, cuit à l’eau, bonjour tristesse.

Le soir par contre c’est pas évident. Mon homme a la bonne idée de se faire une pizza qui trainait dans le congelo… Voilà voilà… Comment vous dire que mon riz a du mal a passer !

Côté fatigue ça va mieux que la veille. C’est pas fou fou mais ça va. Heureusement que mon boulot n’est pas fatiguant physiquement par contre j’ai beaucoup de voiture : 45minutes le matin et autant le soir, et avec la monodiète, je trouve le trajet encore plus long que d’habitude.

J'ai testé la monodiète - riz

.

Troisième jour :

Ca y est c’est le dernier jour ! Danse du popotin, j’ai envie de faire un paquito au milieu de l’open space !

Sauf que…  en vrai j’ai dû arrêter, au matin de ce troisième jour. Batteries à plat, maux de tête, vertiges… Bref c’est pas le top du top. Du coup, je me remets à manger mais assez léger. Suite à ces deux jours, j’ai pas du tout faim bizarrement.

J'ai testé la monodiète - carotte

.

Conclusion ?

Bon alors, on va pas se mentir. La monodiète c’est loin d’être le pied intégral ! C’est dur de tenir. Mais aujourd’hui mon corps est prêt à repartir sur de nouvelles bases et ça c’est plutôt cool. Je suis un peu déçue de ne pas avoir réussi à tenir les trois jours malgré la fatigue et les coups de mou. Quoi qu’il en soit, je me sens maintenant beaucoup moins ballonnée, toute légère et sur mon petit nuage !

Ma naturopathe conseille de le refaire une a deux fois par an aux changements se saison. Soit à l’automne et au printemps. Je pense le refaire en mars/avril prochain mais peut être pas sur trois jours. Refaire deux jours pourquoi pas. Si ça peut m’éviter mes migraines, je suis prête à recommencer tous les ans !!

Et vous, vous avez déjà testé la monodiète ? Ou vous avez envie de le tenter ?

 

 

 

J'ai testé la monodiète - pinterest

 

 

VOUS AIMEREZ AUSSI

9 thoughts on “J’ai testé… La monodiète

  1. Merci pour ton retour d’expérience Morgane! Je n’ai jamais testé de mono-diète car j’ai horreur de manger la même chose au cours d’une journée et que j’aime manger en bonnes quantités en général^^ A l’exception du dimanche, où je fais souvent la grasse matinée! Du coup, comme je suis décalée dans mes repas, j’en profite régulièrement pour manger moins et plus léger. En général, comme c’est une journée calme chez nous, ça passe très bien^^

  2. J’ai toujours été curieuse de ce genre de chose. Merci pour ton retour d’expérience. J’aimerai bien connaitre l’impact à long terme sur tes migraines.

    1. La monodiète en elle même n’est pas suffisante. J’ai mis en place d’autres choses suivant les conseils de la naturopathe. Un article est en préparation là dessus ! Et je pense faire un bilan, par exemple 6 mois après cette monodiète par rapport aux changement sur mes migraines.

  3. Oh merci pour ton partage ! J’ai lu ton article très attentivement 😀 est-ce que tu peux reécrire un article si tu as pu vivre un changement sur tes migraines ? Bien sûr je sais que ce n’est pas un truc qui peut-être mesurable au bout de trois jours. Peut-être ça va prendre même une année voir plus… Mais c’est trop bien. J’en ai entendu parler de cette monodiète. Mais j’avoue que j’ai peur. Je vais aussi être dégoûté des pommes ou du riz ^^mais je vais peut-être essayé un jour

    1. Un article est en préparation là dessus !! La monodiète toute seule n’a pas vraiment eu d’impact. Ca a plus été le starter pour les autres changements mis en place !

  4. Intéressant, mono diète non. Mais détox oui. C’est vrai que les maux de tête au début c’est difficile.
    Pour les migraines, j’ai dans un premier temps changé de pilule, plus de vomissements. Ensuite mon médecin m’a conseillé de faire une liste avec ce que j’avais mangé et le temps au moment où les crises se déclenchent. Du coup je dois faire attention au trop plein de sucre ☺️. Et chiropracteur pour les vertèbres.

    1. Oui mais mon problème c’est que je ne prend plus la pilule et j’ai déjà supprimé le sucre et les produits laitiers pour mes migraines ! Du coup j’ai cherché plus loin cette fois ci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *